Création d’entreprise : attention, vous devez passer par plusieurs étapes

La création d’entreprise est en somme un ensemble de plusieurs démarches. Normalement, elles sont faciles, mais cela peut cependant varier en fonction du type d’entreprise que vous choisissez de mettre en place. Nous vous prévenons de suite, ce n’est pas un jeu d’enfant. Il faut faire de nombreuses études avant de décider de créer une entreprise car c’est une charge en plus, sauf si vous décidez de la baser à Hong Kong évidemment. Dans tous les cas, nous vous avons préparé ce petit article aujourd’hui, histoire de vous aider à savoir ce que vous devez faire. Nous tenons à préciser que personnellement, nous n’avons jamais créé d’entreprise, mais en revanche, un de nos proches a eu besoin d’un petit coup de main une fois, donc. Bonne lecture à vous !

astuces-entreprise

Avant toute chose, assurez-vous que votre projet tienne la route

               Créer une entreprise, ça vaut de l’argent, il en est de même quand il s’agit de la tenir en vie. Aussi, notre premier conseil dans tout ceci est de bien vous assurer dans un premier temps que le projet que vous souhaitez réaliser et qui nécessite la possession d’une entreprise en vaut réellement la peine. Parce que oui, il peut y avoir d’autres solutions intéressantes que de vous encombrer d’une société.

               Pour vous en assurer, nous tenons à insister sur une étude de marché avant toute chose. En effet, cette dernière vous permettra de savoir si votre projet tiens la route, mais vous devez aussi faire un business plan pour que tout ceci soit plus clair.

               Ce sont des étapes nécessaires pour commencer votre affaire, aussi prenez le temps de tout bien faire dans les règles et de faire en sorte de vous assurer que tout ira bien avant de commencer les démarches pour créer votre entreprise.

Le nom de votre entreprise et le logo

               Une fois que vous êtes assuré de vouloir continuer sur le chemin sur lequel vous vous êtes engagé, il va donc falloir penser à certains détails. Le premier que nous vous conseillons de traiter est le nom de votre entreprise.

               Bien évidemment, vous aurez besoin de donner une dénomination à votre entreprise, et cela ne se fait pas au pif. Surtout pour un souci de marketing, vous devez choisir un nom qui soit à l’image de votre activité, qui vous permette de vous distinguer des autres sociétés.

               Une fois que vous avez fini par décider, il va falloir déposer le nom en question auprès de l’institut national de propriété industrielle. En effet, il ne faut pas que le nom de votre entreprise ressemble à celle d’une autre. Vous devez donc penser à vérifier la disponibilité de celui-ci. À noter que si vous souhaitez créer un site web au nom de votre société, vous devez aussi vérifier la disponibilité du nom de domaine avant.

               Après le nom de votre entreprise, vous devez penser au logo. Bon nombre de gens négligent ce point alors que le logo représente en quelque sorte la signature de la société, un signe distinctif qui fait que la société va pouvoir être reconnue par ce simple signe quand les gens le voient.

               Vous devez donc créer votre logo, ce dernier doit être unique et nous vous conseillons de ne pas trop faire compliquer pour que les gens puissent s’en souvenir plus facilement. Une fois que vos avez choisi votre logo, vous devez aussi enregistrer ce dernier.

Dresser le statut de l’entreprise et enregistrer celle-ci et assurer l’entreprise

               En fonction de votre situation, vous devez penser à dresser le statut juridique de votre société. C’est surtout en fonction de cela que vous allez choisir quelle type d’entreprise vous voudriez mettre en place : une société anonyme, une société individuelle, une société anonyme à responsabilité limitée ou autres.

               Si vous avez plusieurs associés, vous devrez choisir un statut qui permet de les inclure, donc une société. Dans le cas contraire, si vous êtes le seul à gérer et à fonder l’entreprise, vous pouvez opter pour une forme ou une autre d’entreprise individuelle.

               Une fois que vous avez fini de dresser le statut de votre société, vous allez d’abord commencer par déclarer celle-ci avec son nom et son logo auprès du registre des commerces, au répertoire national des entreprises, et au centre de formalité des entreprises.

               Vous allez par la suite recevoir ce que l’on appelle un numéro de SIREN et un numéro de SIRET dont vous allez pouvoir vous servir pour identifier votre société dans les contrats et les mentions légales.

               Dans le cas d’une société, il faut généralement un capital social. Vous devrez donc créer un compte bancaire par la suite, mais aussi déposer des fonds constituants les apports en espèces nécessaires.

               Une fois que c’est fait, vous allez aussi devoir enregistrer les statuts juridiques de votre société puis faire une déclaration publique, un avis de constitution de société dans un journal. Cela coûte généralement dans les 160 €.

               Une fois que la création de votre société est effective, vous allez aussi devoir souscrire à une assurance pour celle-ci en fonction de vos besoins surtout que ce soit une assurance responsabilité civile, une protection juridique ou autres.

               Vous devez aussi prendre la peine de déclarer votre entreprise auprès de la poste, des fournisseurs d’électricité, de gaz, d’eau, mais aussi de téléphone et d’internet puisque vous allez surement avoir besoin de tout cela.

astuce-entreprise

Vous avez droit à quelques subventions de l’État

               Sachez que pour encourager les entrepreneurs dans la création d’entreprises, certaines aides ont été mises au point par l’État. Il y en a plusieurs auxquelles vous pourrez ainsi avoir recours. Aussi, nous vous recommandons dans un premier temps de vous adresser directement aux services concernés, ils sont assez nombreux, afin de connaître les nombreuses démarches que vous devez faire.

               D’une manière générale, ces aides se présentent sous forme d’exonération d’impôts, à savoir que l’exonération est à hauteur de 100 % les 2 premières années, 75 % la troisième année et ainsi de suite en ce qui concerne son capital. Il y a aussi les exonérations sur les impôts locaux. Nous vous recommandons de bien vous renseigner sur l’aide ou la subvention qui vous conviendra le plus.

Comments
  1. 6 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *